Troubles du sommeil après un traumatisme : comment les soigner ?

Savez-vous ce qu’est vraiment une bonne nuit ? Un temps de sommeil de 6 à 9 heures, qui survient après une période d’endormissement de 20 à 30 minutes. La totalité des éveils nocturne doit être inférieure à 20 minutes et l’individu doit traverser 4 à 6 cycles de sommeil par nuit. Si ce n’est pas votre cas, il se peut que vous souffriez d’insomnie. Après un traumatisme, de nombreuses personnes ne parviennent plus à dormir. Voici comment soigner les troubles du sommeil.

Pourquoi souffre-t-on d’insomnie après un traumatisme ?

L’insomnie est un trouble du sommeil assez courant. En effet, il touche près de 20% des Français et est facilement provoqué par le stress. Dès lors, la qualité et la quantité du sommeil diminue, le rendant moins récupérateur. Lorsque l’insomnie survient plus de trois fois par semaine pendant trois mois, on parle alors de trouble du sommeil chronique.

Les personnes atteintes d’un traumatisme ou souffrant d’un stress post-traumatique (PTSD) sont davantage sujettes aux troubles du sommeil. Lors d’une étude, les avocats spécialisés dans les accidents de voiture à Lyon ont déclaré que la plupart de leurs clients considèrent l’insomnie comme un véritable dommage psychologique.

Lorsque la cause est psychologique et non pathologique, il est donc important d’être suivi par un psychologue ou un professionnel de la santé adéquat. Si elle n’est pas traitée, l’insomnie peut se transformer en cercle vicieux et conduire à une dépression sévère.

Comment lutter contre l’insomnie ?

Lutter contre l’insomnie peut être facile quand celle-ci est occasionnelle. La personne peut mettre en place un rituel du coucher grâce à la relaxation, la phytothérapie ou la sophrologie. Une bonne alimentation, avec des dîners pas trop copieux et une basse consommation de caféine, peut également aider à lutter contre les troubles du sommeil.

Néanmoins, quand l’insomnie survient après un traumatisme, une prise en charge médicale est nécessaire. Le patient suit alors une thérapie cognitivo-comportementale, appelée TCC, au cours de laquelle il apprend les mécanismes du sommeil. Le thérapeute l’aide ainsi à mieux appréhender l’insomnie et à adopter une routine plus saine.

Quelles sont les solutions pour soigner les troubles du sommeil ?

Pour venir à bout des troubles du sommeil, il est important de consulter l’avis d’un médecin. Attention, la prise de médicaments vendus en pharmacie sans ordonnance peut provoquer des somnolences, des troubles de la mémoire ou une certaine dépendance. Accompagné par un professionnel de la santé, vous n’encourez pas ces risques.

Le médecin peut prescrire de la mélatonine ou des antidépresseurs sédatifs s’il le juge utile. Certains traitements homéopathiques sont également les bienvenus pour guérir les insomnies : valériane, escholtzia et rhodiole, par exemple. Chaque souche correspond néanmoins à un profil de patient.

  • Valeriana 1 DH : pour les changements d’humeur et l’hypersensibilité
  • Arsenicum Album 15 CH : pour lutter contre l’angoisse, la peur de la nuit ou la peur d’être seul
  • Aconitum Napellus 15 à 30 CH : pour prévenir les crises de panique
  • Nux Vomica 9 CH : pour soulager les angoisses de la journée
  • Gelsenium 15 CH : pour calmer l’appréhension avant un examen ou un événement important

Pour le dosage des gouttes, suivez avec précaution les prescriptions de votre médecin.

Quand consulter lorsqu’on souffre d’insomnie ?

Un médecin peut prendre en charge une insomnie transitoire ou chronique. Il est important de consulter dès que les troubles du sommeil perdurent et affectent votre santé. Le généraliste peut alors vous diriger vers la pratique du yoga, de la sophrologie ou de l’hypnose. Quand le trouble est plus sérieux, il peut vous orienter vers un centre spécialisé du sommeil.

Toutefois, les personnes souffrant de stress post-traumatiques sont à surveiller de près. Normalement, une cellule psychologique est ouverte dès la prise en charge de l’événement traumatisant. Ainsi, un avocat de Lyon pour accident du travail pourrait très bien se retourner contre les services de santé si un suivi n’a pas été proposé directement à la victime.

L’insomnie après un traumatisme n’est pas à prendre à la légère. Il est essentiel d’être accompagné et suivi afin de traiter correctement ce trouble du sommeil lié au stress. Si une bonne alimentation et un bon rythme de vie peuvent aider, seul un professionnel de la santé saura vous donner toutes les cartes en main pour venir à bout de l’insomnie.

Leave a Reply